Avant de jouer au rugby Bastien, d’un tempérament très timide et renfermé débuta par le judo et le foot avant de se tourner vers le rugby à l’âge de 13 ans et son gabarit rondelet (93kg). Très vite, la passion de l’ovale l’envahit ! Un vrai tournant pour Bastou, qui s’épanouit et évolue au fur et à mesure des années. Un passage à XV dans les hautes Corbières du coté de Tuchan puis un retour à ses premières amours, le XIII. Ce passioné de voyage et de vins, stoppe la compétition durant 3 bonnes années ce qui lui on permit de visiter quelques coins du globe mais l’amour du rugby à XIII et le souhait de remonter l’équipe du village sont plus fort. 35 ans après la mise en sommeil du club du Val d’orbieu en compagnie de Jean Louis Bernad (dirigeant), ils l’ont réveillé…

Fiche d’identité 

 

Né le: 08/11/1989

Profession: Ouvrier viticole (responsable cave)

Parcours en club: Benjamin à Juniors 3 au FC Lézignan XIII (8 saisons), Juniors 3  US Ferrals (2 saisons), CO Tauch Corbières XV (Tuchan) (2 saisons), US Ferrals XIII ( 1 saison), Saint Laurent de la Cabrerisse (1 saison)

Poste: Pilier, 2nd Ligne, 3eme ligne

Poids: 83kg

Taille: 1m83

 

Vie privée

 

Ton surnom ?

Bastinou, Bastou, et en famille Ba

Fromage ou dessert ?

Fromage

Un alcool ?

Vins

Un plat ?

Le fréginat (fricassé de porc) de ma maman

Ta musique du moment ?

Ofenbach vs Nick Waterhouse – Katchi

Ta série (film) préférée ?

Le plus beau des combats avec Denzel Washington

L’endroit que tu aimerais faire connaître ?

L’état d’Oregon aux USA, ce n’est pas la destination phare des gens mais la beauté et la diversité des paysages y sont magnifique !

Ton passe-temps favori ?

Etre avec ma femme et ma fille

Ta plus grosse honte ?

Ne m’en souviens pas…

Ta première cuite ?

Oulaaaa !! C’était à Talairan en plein hiver au café. J’avais 14/15 ans… Je dormais chez un pot, au moment d’aller au lit, rodéo ! Je me suis retrouvé dans la rue en caleçon a vomir dans le caniveau par 4 degrés… Je m’en souviens comme si c’était hier !

Ta dernière grosse colère ?

Contre des dirigeants du club voisins et leurs attitudes intolérables…

Es-tu superstitieux ?

Oui

Ta devise ?

Les efforts finissent toujours par payer un jour ou l’autre…

Sur le terrain

 

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ?

Steve Price

Celui que tu aimerais plaquer ? 

Aucune idée…

Ton club préféré ?

Dragons Catalans

Ton meilleur souvenir rugby ?

Plusieurs à vrai dire !

Les années champion de France en minimes et cadets

Vainqueur coupe de France junior élite dont je joue titulaire 2nd ligne. Une belle récompense de la part des coachs après de nombreux efforts et aux vues de la concurrence qu’il y avait.

Un des plus beaux, avoir pu jouer avec mon Frangin un match ! J’en ai encore les frissons…

Ton pire ?

Cette saison, reprise du rugby après 3 années off, rupture du tendon d’Achille dans le 3eme match contre Serviès à la maison. Fin de saison pour moi. Une vrai désillusion, car ayant remonté le club cet année après 30 ans de sommeil, fin du sketch…

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ?

Ouuff plusieurs mais si je dois citer:

FC Lézignan: Jean Claude Bousquet et Michel Brousse, David Marty (Ses discours d’avant match pleins d’émotions me prenais aux tripes)

US Ferrals: Jacques Toulze, Juju Briole (paix en son âme), Yves Perramond

CO Tauch Corbières: Raymond macarel, Yvan Jasse

Saint Laurent: Incontestablement Luciano, un dirigeant que tous les clubs aimerais avoir !

Dans les vestiaires

 

Que fais-tu la veille d’un match important ?

Rien de spécial, je me détends

Le(s) comique(s) de l’équipe ?

Guillaume Cunha, Jérémy Carrelas, Fabien Bacave Estéve

Le plus fêtard ?

Clement Morizot et surtout Simon Pau difficile a arrêter

Le plus râleur ?

Dorian Munoz et Vincent Cassagneau

Le plus fashion ?

Dorian Munoz même si Nicolas Martouguin et Simon Pau aime présenter 🙂

Celui qui fait peur sous la douche ?

Clement Morizot ! Il fait vraiment pas rire

Une anecdote mémorable ?

C’était en minimes, nous jouions contre Carpentras en finale de la coupe de France à Montpellier sur un terrain ou une partie du terrain n’était même pas tracé, et nous perdons 16 a 14 ! Quelques joueurs de chez nous, juste avant de rentré sur le terrain se sont mis sur leurs décolorations blonde de la peinture verte pour visage… La tête et le soufflons de Jean claude bousquet… Enorme ! Surtout que durant l’entrainement du vendredi, il s’était barré car il n’en pouvait plus tellement que personnes n’écoutez…

La phrase préférée du coach ?

« Je n’ai jamais était un grand joueur mais j’abandonnais jamais, je rentrais avec la grinta !!! »

La question qu’on ne t’a pas posée ?

Mon avenir au sein du Val d’Orbieu